Des politiciens plus jeunes que Léo

Nicolas et Abdouallah n’ont que douze ans, mais au début du mois de mai, ils siégeaient à la colline parlementaire. Les deux garçons et leurs camarades de la classe de Daniel Arsenault, enseignant de 6e année à l’école Émile-Nelligan (Kirkland), ont participé au concours « Prends la parole au Parlement », organisé par l’Assemblée nationale […]

Lire la suite